SPECTACLES EN COURS

La trilogie "L'objet de mon attention" (ODMA)

Pendant les années 2019-2020-2021, la compagnie What’s Up a décidé de s’atteler à une trilogie sur le rapport de l’être humain à ses objets à travers le projet "L'objet de mon attention". 

Nous sommes entourés d’objets. Objets de travail, de confort, d’aide, de mémoire, de collection, bazar, cadeaux,… Objets utiles et inutiles, en plusieurs exemplaires, neufs, hérités, abimés, à évocation heureuse ou pas, technologiques ou vieux comme le monde… Les objets nous réconfortent et nous angoissent, ils sont le reflet de notre intimité, une prolongation de nous-mêmes. Nous les désirons et les aimons ardemment ou ils nous envahissent et ne savons pas comment nous en débarrasser. Ils sont le signe d’un certain confort et niveau de vie, et en même temps, de nombreux ouvrages à succès nous apprennent à nous en détacher. La plupart sont impérissables et pourtant nous ne cessons d’en produire. De nouveaux objets voient sans cesse le jour, leurs fonctions évoluent et transforment notre manière d’être au monde.

Au travers d’une large enquête menée pendant 3 ans et accompagnées d’autres artistes, nous voulons dresser un portrait sociologique de notre société actuelle par le prisme de ses rapports aux objets au travers de trois formes, tissant un lien entre passé, présent et futur :

 

En 2019, nous avons créé la première forme de la trilogie, « Tout ce que je possède » au Théâtre National lors du Festival XS en partenariat avec l’artiste plasticienne Katherine Longly. Cette installation muséale, faite d’installations immersives, plastiques, sonores, photographiques et vidéo) se présente comme une galerie de portraits de personnes interviewées qui ont toutes un rapport spécifique à la possession et à la dépossession (jeune mère, migrant, personne âgée en maison de repos, collectionneuse, accumulatrice compulsive, ascète, …). L’installation a reçu un très bel accueil public et presse lors de sa création et cette installation accompagnera le spectacle (forme III).

 

En 2019-2020 et 2020-2021, nous poursuivons les recherches entamées dans la forme I en inversant le processus d’enquête avec « Etres et avoirs » en invitant cette fois un groupe d’une quarantaine d’adolescents à mener eux-mêmes leur enquête sur leur propre rapport aux objets et celui de leurs pairs. Cette performance sera menée en partenariat avec l’artiste plasticienne Katherine Longly et le photographe et vidéaste Hubert Amiel et se déroulera en 2020-2021 au Musée des Beaux-Arts de Tournai, en partenariat avec la Maison de la culture de Tournai.

 

Enfin en début de saison 2021-2022, fortes de toutes les rencontres et recherches effectuées les deux années précédentes, nous créerons avec des comédiens professionnels cette fois, la fiction théâtrale « Ce qui restera ».

 

Si le spectacle pourra être présenté de manière indépendante, celui-ci pourra également être accompagné de l’exposition ODMA (qui englobe une partie des installations des formes I et II). Par ailleurs, le projet mené avec les citoyens de Tournai pour la forme II pourra être proposé dans d’autres villes avec d’autres citoyens et compléter l’exposition évolutive qui accompagne le spectacle.

 

ODMA est donc un vaste projet mêlant plusieurs formes, disciplines et publics.

Photo: Peter Menzel "material world" 

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus